La patate chaude …

Salut !

Bon, y’a pas de lecteurs ici, alors je prends pas grand risque. N’empêche j’ai l’air con à balancer un premier article qui ne concerne ni la SF, ni la Fantasy, ni le rock n’ roll. Tout ça, c’est la faute à Boranova. Et un peu à ma fumisterie qui fait que je n’ai encore rien posté ici. J’ai commencé à écrire, mais ça n’avance pas beaucoup. Pourquoi ? Parce que tout un tas de projets me tombe sur laggle en ce moment, genre un concert, deux concerts, trois concerts, une pièce de théâtre à écrire, un enregistrement studio qui arrive à grands pas, et la vaisselle à faire.

Enfin bref, je promets à mes futur-e-s lecteur-trice-s d’excellents textes dans les semaines à venir. En attendant, je me vois obligée de réagir à l’agression ouverte de Dame Boranova sur mon profil G+. Voici donc la Patate de terre (dans ta face).

Les règles du jeu :

  • Poster les règles sur le blog
  • Répondre aux 11 questions
  • Inventer 11 nouvelles questions
  • Partager le tag avec 11 personnes en mettant un lien vers leurs blogs et leur annoncer la bonne nouvelle !

Les questions de l’amie Bora :

Si l’écran est une patinoire pour mouches; qu’est la 4G pour l’humanité ?

Au moins deux fois plus. Mais seulement le dimanche. Le reste du temps on va pas à la patinoire.

Penses-tu que chaque pot a son couvercle et surtout comment l’ouvre-tu ?

J’ai failli y voir un truc pervers, dans cette question, en fait. Mais finalement non. D’ailleurs je vois pas pourquoi on mettrait des couvercles à ces endroits là. Par contre la façon de les ouvrir, j’ai bien ma petite idée, mais ça n’a aucun intérêt, puisqu’il n’y pas de couvercle là. Je pense que la solution, c’est les tubes. Mais la moutarde en tube, ça n’a plus le même goût que la moutarde en pot. Et je vous vois bien essayer de ranger des cornichons dans un tube. Bonne chance.

En faisant des veilles sur le net, n’es-tu jamais épuisé ?

Franchement ? ça dépend. Vachement moins depuis que j’ai adblock. Faut dire que les pubs incessantes, ça crève. Et vachement moins depuis que je bosse, parce que je dors pendant la nuit, maintenant. Et que j’ai dépassé la vingtaine depuis quelques années, mais ça tu le remarques pas Bora, je sais que pour toi j’aurai toujours 19 ans à me pochetronner avec Huit par PC interposé. MAIS C’EST FINI MAINTENANT !

Ton groupe préféré que même s’ils deviennent zombies tu ne les tuerais pas ?

The Cramberries. Non j’déconne ! Alice Cooper, indubitablement. C’est pas comme s’ils étaient déjà déguisés en cadavres sur scène, et que le maître de cérémonie se faisait décapiter 18 fois par show.

Avec qui aimais-tu partager tes petits écoliers ?

Les prêtres scatholiques.

Non, spas vrai. Je les partageais pas, en général.

Si tu devais changer de nom; ce serait quoi ?

De nom ? Ou de prénom ? De prénom, je me serais appelée Alice, parce que ça poutre Alice, indépendamment du white rabbit et des substances hallucinogènes (mais c’est cool aussi). De nom de famille. Chais pas. Wayne ? ça poutre aussi Wayne. Jme vois déjà faire un safari dans la Brousse.

Pourrais-tu écrire une ode à un inventeur ? Oui ? bah vas-y :)

Si tu n’avais pas été là,
Ami de peu de foi,
Aujourd’hui encore,
On sentirait très fort,

Là, pour l’inventeur de la douche. Avec de la rime faible et des pieds pourris. Fais pas chier, au départ je voulais simplement répondre « non » à cette question, hein.

Finis cette phrase « Reviens gamin c’était … »  Qu’en penses tu ?

… pour ton bien !

Phrase déclarée à la va-vite par l’abbé Especius tout en rajustant sa soutane. Je n’en pense pas moins.

Est-ce que mes questions t’emmerdeNT juste comme il faut ??

En fait non, ça détend. Mais « mes questions » c’est un pluriel. C’est donc moi qui t’emmerde (et paf).

Que dis-tu à un mec qui te dit   « Non mais acheter un ordinateur neuf tous les ans c’est INDISPENSABLE tu vois » ?

Que ça a un sens uniquement si ton ordinateur neuf de l’an dernier est cassé. Et encore, parce que comme tout bon geek, tu as 4 PCs de secours, un peu plus pourris mais fonctionnels, qui trainent dans une pièce dont tu ne fais rien, à part y entasser un tas de vieilleries numériques ou non et que tu appelles « bureau ».

Est-ce que toi aussi tu penseS que je suis formidable ?

Si on excepte l’orthographe ? Oui. Indubitablement. J’aurais même pu être amoureuse dans d’autres circonstances, en un autre temps, dans une dimension parallèle, avec de l’endive enroulée sur les doigts de pied.

Et comme les seuls amis que j’ai qui ont un blog sont toi, Claire, et un type louche, je ne partagerai pas ce jeu, quitte à en subir les conséquences (dévastations par les crickets, eau courante transformée en boue, etc. etc.). Je m’en fiche, na.


Nouvelle expérience

Bonjour à toutes et à tous (ou à toi, si tu es seul-e),
Après un premier essai de blog littéraire axé sur une histoire de science fiction (http://gaeriel.over-blog.com/, encore en lecture pour quelques jours), j’ai décidé de changer de formule pour clarifier un peu les choses dans ma tête.

Pour faire simple, ma première expérience a été d’écrire directement une histoire structurée, avec une idée relativement précise de où ça devait me mener. Cela dit, je me suis rendu compte au fur et à mesure que j’écrivais, que je devais étoffer mon univers. Problème, c’est pas en écrivant l’histoire qu’on arrive à développer l’univers. En outre, voilà plusieurs mois que je n’ai rien écrit, et une bonne partie de mes idées se sont envolées pendant ce temps. Dur de trouver l’inspiration, surtout quand – comme moi – on aime passer du coq à l’âne (cette métaphore n’a rien de sexuel).

Bref, ce nouveau blog sera consacré à un tas d’expériences littéraires. Le but est de créer, par un recueil de chroniques, un nouveau monde pour y raconter mes histoires. J’ai déjà quelques idées, le but est de les développer en plusieurs petites histoires centrées autours de personnages créés pour l’occasion et afin d’étoffer ce nouvel univers.

Ensuite, suivant comment ça se passe, j’entamerai peut-être l’écriture d’un vrai bouquin. C’est l’un de mes rêves, et j’y viendrai sans doute un jour, mais pour cela il faut beaucoup de temps et d’inspiration. Le format en courtes petites histoires successives me permet donc d’éviter le travail fastidieux de construction d’un livre dans un premier temps.

A la lecture des différentes histoires, vous décèlerez peut-être certaines incohérences, n’hésitez surtout pas à m’en faire la remarque. N’hésitez pas à commenter, à dire ce qui vous plaît et ce qui ne vous plaît pas. Les gens qui passeront par ici feront certainement partie de la cible littéraire que je vise, à savoir des geeks, gamers, fans de SF et de fantasy, etc.😛

Pour éviter de me forcer dans un style dans lequel je ne m’en sors pas très bien (la Science-Fiction donc pour le premier essai des chroniques de Nebraskar), je vais m’atteler à un style un peu plus proche de mes capacités, à savoir la Fantasy. Voire même de la dark-fantasy. Il y aura probablement de l’humour, des tripes et d’autres trucs, je ne sais.

Oh, et s’il y a des trucs que vous avez toujours voulu lire, des bouts d’histoire qui vous plairaient, des situations que vous aimeriez voir mises en texte, demandez. Je travaille volontiers à la demande pour autant que cela m’inspire.

Merci de votre présence par ici, et bonne lecture, j’espère que cela vous plaira🙂


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.